Bonjour tout le monde !

 

Le blog « Les échos de Souesmes»  intéresse certainement tous les habitants de Souesmes. Ils pourront lire et découvrir pas mal d’informations sur leur commune, les travaux en cours, les améliorations de la vie quotidienne. Les bénévoles des différentes associations pourront prévenir leurs membres pour les réunions, manifestions ou changement d’horaires etc…

Pour laisser un commentaire :  l’email est demandé mais n’apparait pas dans le commentaire, il sera publié après contrôle du modérateur pour les raisons  invoquées dans la page ‘La charte’.

Lorsqu’on se connecte pour écrire un article ou pour faire un commentaire, il faut au minimum respecter les règles élémentaires de courtoisie,  par exemple dire bonjour, au revoir, ou merci.

 Il est bien entendu que les articles et commentaires sont réservés aux habitants de Souesmes.

Merci de votre attention,

 

Ceux qui ont payé cher

Autour de l’arc de triomphe des centaines de gens sont entassées, personne ne cèderait sa place dans l’espoir que les caméras de télévision passent devant eux et que le président s’arrête pour serrer quelques mains.

Les combattants, ceux de Souesmes, sont là, dans ce cimetière, et reposent en paix pour l’éternité, loin du tumulte et du commerce médiatique. Un petit drapeau a été planté au pied de chaque tombe des enfants de la Patrie morts pour la France.

Nous avons observé une minute de silence, en pensant à tout ce qu’ils ont pu subir. Une gerbe de fleurs a été déposée au monument aux morts, en mémoire de la guerre 14-18, puis 39-45  sans oublier la guerre d’Indochine, de l’Algérie et du Maroc.

Maurice Genevoix et “Tous ceux de 14” vont entrer au Panthéon le 11 novembre 2019.

Voir la photo : ==>       Les petits drapeaux

Ecoutez        : ==>       Blewu

L’hommage du 10 novembre

Une belle phrase

Un homme n’est pas tout à fait mort s’il y a quelqu’un pour prononcer son nom.

Antoine de Saint-Exupéry,

La phrase du jour

Lorsqu’un chien abandonne son maître, ce n’est pas parce qu’il part en vacances, mais il sait qu’il est train de mourir.

N.B. : Celui qui abandonne son chien est indigne.

Adieu Monsieur d’Ormesson

Aujourd’hui, un hommage national vous est rendu, dans la cour des invalides, votre cercueil est à terre, couvert de notre drapeau, et dessus un crayon à papier.

CrayonVous l’utilisiez pour corriger et peaufiner les pages de vos textes avant qu’elles ne soient envoyées aux rotatives et transformées en livre.

Je n’ai pas lu tous vos livres, et je vous prie de m’en excuser. Mais quelle clarté, quelle simplicité, et quelle lumière. C’est maintenant que vous me manquerez. Je garderai en mémoire, cette photo simple mais si évocatrice.

23 requêtes. 0,824 secondes.